8 Janvier 2018

 

Le 8 Janvier 2018, les Voeux.

Jean-Marc Jacob, entouré de son conseil,  a souhaité santé et prospérité à la population avant de dresser le bilan de l’année passée et d’exposer les projets futurs. Le verre de l’amitié a conclu cette cérémonie bien conviviale.

Diaporama

Dans nos jardins

Conseil Municipal du 6 Septembre 2017

Commune d’Arriance
Compte-rendu des délibérations du Conseil Municipal.
Séance du 6 Septembre 2017 sous la présidence de M. JACOB Jean-Marc, Maire.


Point N°1 :
Création d’une adresse dans le cadre des travaux pour le très haut débit.
pour la mise en place du très haut débit, Moselle Fibre demande une adresse précise, numéro et nom de la voie. L’adresse du Moulin de Gravelot est désormais le : 1, Moulin du Gravelot.

Point N°2 :
Fonds de soutien au développement des activités périscolaires.
Le conseil municipal décide à l’unanimité de verser le fonds de soutien aux activités périscolaires touché par la commune pour les 11 enfants domiciliés à Vatimont et scolarisés à Arriance, soit la somme de 550€.

Point N°3 :
Information sur les dégâts du gibier sur le ban communal.
Le Maire fait état des dégâts occasionnés aux cultures du fait de la surpopulation des sangliers, ainsi que ceux génèrés par le grand gibier, cerfs et chevreuils. Il est rappelé l’implication de chaque acteur, notamment celle des adjudicataires des lots de chasse afin de rétablir l’équilibre agro-sylvo-cynégétique.
Une réunion entre élus, adjudicataires et agriculteurs sera programmée en novembre prochain.

Divers
La date du 11 Novembre 2017 est retenue pour la journée au profit du village, les bonnes volontés sont les bienvenues.

Le 6 Mai 2017

Samedi 6 Mai, sixième journée au profit du village !

Le soleil n’était guère de la partie, mais les bonnes volontés ont répondu à l’appel. Aperçu des chantiers de cette journée :

Au nettoyage haute-pression…

img-0018img-0020img-0023img-0027

Aux truelles, seaux et ciment…

img-0001img-0002img-0031img-0032

Au désherbage et nettoyage des bacs, parterres…

img-0007-2img-0009img-0010img-0025

img-0035

Au traçage et peinture des passages piétons

img-0014img-0028img-0012img-0029

Repas des Anciens 2017

Le repas des Aînés

Le conseil municipal a tenu à honorer nos aînés autour d’une table aux couleurs printanières et de petits plats préparés par les élus.

Les échanges amicaux agrémentés de souvenirs et de rires ont ponctué les retrouvailles.

img-0016img-0017img-0018img-0020img-0022img-0024img-0026img-0031img-0029img-0032

Et dans les coulisses, en amont et en aval du repas, entre préparation, débarras, vaisselle, la cuisine a bouillonné d’énergie.

a-la-decoa-la-mise-en-placeau-fourneaumise-en-placepreparation-saladeune-table-aux-couleurs-printanieres

*********

Expression du Maire, à mi-mandat

le Maire, Jean-Marc Jacob,et ses conseillers œuvrent dans la proximité.

fier-de-son-village

 Les projets portés par la commune : 

‹‹ Nous sommes dans l’attente d’une subvention parlementaire que nous avons demandée à Paola Zanetti, notre députée, pour commander les travaux d’éclairage. Sans cette subvention, les travaux de 18 000€ ne pourront se réaliser. Les projets se prévoient suivant les finances, ce qui n’empêche pas des réalisations à moindre coût. Les gros travaux comme l’assainissement sont financés en grande partie par le DUF -District Urbain de Faulquemont-, Arriance y a contribué à la hauteur de 65 000€. L’école a été rénovée et mise aux normes suite à un incendie en 2013. Des columbariums ont été posés, en commission, nous travaillons sur l’aménagement du cimetière et sur sa mise aux normes.››


Les contraintes budgétaires :

‹‹La baisse des dotations, 6000€ pour Arriance, correspond au coût de 6 enfants en maternelle ! Actuellement nous remboursons un emprunt et aucun autre emprunt n’est envisagé. Notre souhait serait de maintenir les taxes locales, habitation et foncier bâti, au taux existant, 7.57%, un des plus bas du secteur, mais la difficulté de gestion est réelle, on navigue à vue. ››

Les réalisations :   

‹‹Ce qui me tient le plus à cœur est la dynamique des personnes, habitants ou élus. Les journées citoyennes mises en place en 2014 rassemblent la population autour du cadre de vie du village. Deux fois par an, les bénévoles de tout âge et les élus se mobilisent pour nettoyer, planter, peindre ou crépir. Arriance ne compte que sur un demi poste d’ouvrier municipal. Le Laurier des Collectivités Locales décerné par le Républicain Lorrain en mai 2016 a valorisé le bénévolat à Arriance. Grace aux articles, une ancienne résidente nous a contacté depuis Bordeaux ! Nous avons aussi développé la communication en reprenant la publication de bulletins municipaux et en créant le site internet du village.››


Le ressenti à mi parcours de votre premier mandat de maire :


‹‹C’est une expérience riche en contacts, mobilisante, il faut se partager entre vie professionnelle, familiale et municipale. L’apport de la Communautés de Communes, le DUF, est vital pour les villages. La suppression du maire serait une erreur car elle couperait les habitants des élus. J’ai la chance de bénéficier des compétences de Murielle Seravalle, secrétaire de mairie, d’un conseil municipal ouvert à la discussion. Les décisions se prennent après délibérations, même celles qui ne relèvent que de la compétence du Maire. Tous les sujets, même sensibles, sont débattus en toute démocratie››

Une rencontre insolite

Le chat d’Arriance et les ouettes d’Egypte

matou-et-ouettes

Lors des voeux du maire , une insolite rencontre a eu lieu sous les fenêtres du foyer rural…Matou arriançois voulait-il présenter ses souhaits à ces deux belles étrangères ?

oies-sauvages

Les ouettes d’Egypte s’effarouchent…

matou-et-ouettes

et prennent de haut les prétentions du félin,

envol

mais retrouvent le sol très vite,

ouettes

sans s’offusquer du matou.

filature

Ce dernier poursuit ses avances,

filature2

et suit ses prétendantes.

9-la-filature-se-poursuit

Il a de la suite dans les idées

filature3

et file les palmipèdes dans le champ voisin, d’où il est revenu sans avoir causé d’inquiétude aux ouettes !

Tout sur la fibre

Communiqué du DUF : MOSELLE FIBRE (Décembre 2016)

La demande des citoyens et des territoires en matière d’accès à des réseaux de télécommunication Très Haut Débit et de réduction de la fracture numérique est toujours plus forte. En réponse à cette demande, l’aménagement numérique du territoire constitue aujourd’hui pour les collectivités mosellanes, comme pour nombre de collectivités françaises, le projet d’infrastructure prioritaire pour la prochaine décennie. Au même titre que l’eau, l’électricité ou l’assainissement, le numérique constitue un des services publics essentiels pour la population, faisant partie intégrante d’une vision d’aménagement du territoire.

L’enjeu de l’aménagement numérique de la Moselle est de déployer un réseau en fibre optique sur l’ensemble du territoire, ouvert à tous les opérateurs, afin de permettre aux Mosellans d’accéder à des offres Très Haut Débit d’ici à 2020.
Cette infrastructure, essentielle, pérenne et évolutive, permettra de diffuser, sur le long terme, les services d’accès fixes de communications électroniques. A l’image des réseaux en cuivre qui ont supporté l’évolution des services de communications électroniques tels que le téléphone, l’internet bas débit puis le haut débit xDSL ou câble durant plusieurs dizaines d’années, les réseaux fibre optique supporteront les futures évolutions technologiques.

CONTEXTE NATIONAL

Le déploiement du Très Haut Débit en France implique un investissement de 20 milliards d’euros en 10 ans. Sur les Zones d’Initiative Publique, ce sont 13 à 14 milliards d’euros qui devront être portés par les collectivités locales, avec le soutien de l’Etat et de l’Europe. Face à l’ampleur de ces investissements, une collectivité locale n’a simplement plus les moyens de porter seule le poids financier d’un tel projet, d’autant que les tensions sur les finances publiques locales sont toujours plus fortes. L’aménagement numérique du territoire passe donc par la fédération des moyens financiers publics autour d’un projet d’ampleur permettant de garantir l’homogénéité de la construction du réseau, une exploitation efficace et une commercialisation permettant d’atteindre les attentes de nos concitoyens.

***

La création du Syndicat d’Aménagement Numérique de la Moselle, MOSELLE FIBRE, intervenue le 29 mai 2015, témoigne d’un effort de regroupement et d’union des forces, de mutualisation des moyens, d’une recherche de bonne gestion globale ainsi que d’une stratégie pluriannuelle à long terme pour porter ce projet d’infrastructure structurant dans un contexte budgétaire de plus en plus contraint pour les collectivités mosellanes.

?RAPPEL DU CONTEXTE MOSELLAN CONSTRUCTION DU RHD 57

Au travers de son projet fondateur initié dès 2004, appelé Réseau Haut Débit de la Moselle (ou « RHD 57 »), le Conseil Départemental de la Moselle a créé une infrastructure publique en fibre optique, avec une capillarité étendue (près de 1 450 km), pour irriguer les principales zones d’activité, et offrir aux Mosellans un niveau concurrentiel très satisfaisant par le dégroupage réalisé. La construction du RHD 57 entre 2004 et 2006 s’est fondée sur une démarche novatrice et volontariste du Conseil Départemental dans un contexte technologique émergent. Toutefois, les attentes des Mosellans ont évolué tant en ce qui concerne la qualité du service Internet proposé que son accessibilité en tout point du territoire.

ELABORATION DU SCHEMA DEPARTEMENTAL D’AMENAGEMENT NUMERIQUE

Dans la continuité de cette action et fort de cette expérience, le Conseil Départemental de la Moselle a porté un Schéma Directeur d’Aménagement Numérique qui :
– Appréhende le numérique comme une composante essentielle de l’aménagement du territoire, notamment au regard de la dynamique économique inhérente à ce secteur, mais aussi fort de la diversité des territoires mosellans, tant du point de vue de leurs avancées en termes d’initiatives numériques que des technologies déployées.

– Fixe l’objectif d’atteindre au maximum, une couverture totale du territoire en Très Haut Débit FttH d’ici à 2025.

PRESENTATION DE MOSELLE FIBRE

MOSELLE FIBRE s’est ainsi construit autour de cet objectif. Il regroupe à ce jour le Département de la Moselle et 19 Communautés de Communes mosellanes, soit près de 500 communes et 300 000 Mosellans. La Région Grand Est est, quant à elle, un partenaire consultatif au sein des instances.
Cette structure permet une intégration forte des collectivités locales dans le projet, facteur de réussite dans le sens où les territoires sont totalement intégrés aux instances décisionnelles du projet.
MOSELLE FIBRE a pour vocation de construire, d’exploiter et de commercialiser un réseau en fibre optique, qui permettra aux Mosellans de disposer, à l’horizon 2020, du très haut débit (supérieur à 30 mégabits/seconde) et du choix des opérateurs. 

DETERMINATION DES CHOIX DE CONSTRUCTION ET D’EXPLOITATION

Très vite, les élus de MOSELLE FIBRE se sont prononcés sur le mode de mise en œuvre de ce réseau :
– Conserver la maîtrise d’ouvrage de l’infrastructure via un marché de conception réalisation ;
– Déléguer l’exploitation et la commercialisation à un opérateur via une délégation de service public en affermage.
Ce choix est un choix politique affirmé afin de conserver la maîtrise de l’infrastructure et de percevoir des redevances liées à sa commercialisation.
Ce modèle permet également de s’adapter au contexte mosellan afin de permettre d’exploiter et de commercialiser des réseaux d’ores et déjà construits par les collectivités.

LANCEMENT DES CONSULTATIONS ET ATTRIBUTION

Fort de ces décisions, MOSELLE FIBRE a lancé, à l’été 2015, 2 consultations visant d’une part à retenir le concepteur – réalisateur et d’autre part le délégataire du réseau.

LE MARCHE DE CONCEPTION REALISATION

La conception et la construction du réseau syndical sera assurée par le groupement d’entreprises AXIANS, SOGEA EST, SOGETREL du groupe VINCI Energie :
– AXIANS, mandataire du groupement, apporte son expérience et ses méthodes de pilotage et de réalisation de projets d’envergure,
– SOGEA EST, spécialiste du Génie Civil,
– SOGETREL, est un intégrateur Télécom spécialiste de la réalisation des Réseaux d’Initiative Publique.
Leur mission : concevoir et construire le réseau, soit, dans un premier temps, un déploiement couvrant le périmètre actuel de MOSELLE FIBRE, soit 140 000 logements. L’action de MOSELLE FIBRE n’est cependant pas limitée à ce périmètre initial. De nouveaux membres et la construction du réseau sur ces nouveaux territoires pourront être intégrés pendant toute la période de construction.
Ce réseau sera établi entre 2016 et 2020, soit 4 ans de travaux pour couvrir les 2/3 des communes mosellanes en Très Haut Débit et déployer près de 6 000 Km de fibre optique.
Ainsi, le déploiement sur le périmètre actuel du Syndicat sera achevé la même année que celui des zones conventionnées (débuté 2 ans plus tôt), soit en 2020. La fracture numérique sera ainsi résorbée sur le territoire de MOSELLE FIBRE.
Le choix de conserver la maîtrise d’ouvrage des travaux permet de garantir le déploiement du Réseau suivant le plan de déploiement décidé par les élus du Syndicat.
Pour rappel, les élus de MOSELLE FIBRE ont arrêté un plan de déploiement de l’infrastructure selon des critères d’ordonnancement suivants :
1 – la capacité de chaque EPCI à financer les travaux sur son territoire ;
2 – la couverture Internet actuelle des territoires (ADSL + câble) ;
3 – un délai de déploiement entre 2 plaques d’un même EPCI inférieur ou égal à 2 ans.

LA DELEGATION DE SERVICE PUBLIC EN AFFERMAGE

L’exploitation et la commercialisation du réseau auprès de fournisseurs d’accès internet a été confiée, au terme de la procédure de mise en concurrence, à ORANGE.
Au travers de ce contrat, ORANGE exploitera et commercialisera le réseau construit par MOSELLE FIBRE mais également les réseaux d’ores et déjà construits par les collectivités qui souhaiteraient rejoindre le Syndicat.
ORANGE va ainsi mettre en place, dans les prochaines semaines, une société de projet dédiée au réseau de MOSELLE FIBRE et dont le seul objectif sera sa commercialisation et son exploitation. Cette société est ainsi baptisée « MOSELLE NUMERIQUE ».
Conclue pour 15 ans, la convention de délégation de service public entre MOSELLE FIBRE et ORANGE décrit les modalités de mise en œuvre de l’exploitation et de la commercialisation du réseau ainsi que les modalités financières induites. Très concrètement, la société de projet percevra les recettes issues de la commercialisation du réseau à des fournisseurs d’accès internet, puis reversera une partie de celles-ci sous forme de redevances à MOSELLE FIBRE. Ces redevances permettront au Syndicat de financer l’infrastructure et de développer de nouveaux services et usages du numérique sur le territoire et pour ses membres.

LES FINANCEMENTS

Le choix de conserver la maîtrise d’ouvrage du Réseau implique obligatoirement que les coûts d’Investissement de Premier Etablissement soient intégralement portés par le public, à l’inverse d’un projet mené en concession. Dans le cas du Projet de MOSELLE FIBRE, l’investissement global initial est de 124 M€ correspondant aux 140 000 prises à construire (sont inclus les coûts du marché de conception – réalisation, du suivi du chantier, des raccordements finals, …).
Les recettes que percevra le Syndicat sont versées par :
– L’union Européenne, à hauteur de 7,5 M€ ;
– L’Etat au travers du Plan France Très Haut Débit, à hauteur de 30 M€ sur la base du périmètre initial ;
– La région, à hauteur de 6 M€ ;
– Le département à hauteur de 20 M€ ;
– Les EPCI à hauteur de 56 M€ sur la base d’un cout à la prise de 400 €. Pour mémoire, la participation des EPCI était initialement fixée à 500 €/prise.
Par ailleurs, le Syndicat aura recours à l’emprunt pour boucler son financement (13,1 M€).
L’exploitation et la commercialisation du Réseau générera le versement de redevances par la société de projet, MOSELLE NUMERIQUE, qui permettra, en priorité, de rembourser les annuités de l’emprunt. Le reliquat pourra être utilisé pour développer de nouveaux usages et services sur le territoire et pour les membres.

LES USAGES DU NUMERIQUE

Au-delà des usages au sein du cercle privé, le Très Haut Débit est un facteur de développement indispensable au territoire, qui va entraîner l’apparition de nouveaux usages. Le développement de ces usages va ainsi générer des besoins en termes de compétences et de moyens humains. MOSELLE FIBRE travaille actuellement avec des partenaires institutionnels afin de préparer ces changements et anticiper ces nouveaux besoins. L’objectif recherché sera notamment de mettre en relation les usagers et les entreprises du tissu local, capables de répondre à leurs besoins.

CONCLUSION

« A compter de ce jour et au travers de ce projet, la Moselle entre dans l’ère du Très Haut Débit. La construction et l’exploitation de ce réseau a pour conséquence de stabiliser plus de 150 emplois sur les 4 années de déploiement et d’injecter plus de 100 M€ dans l’économie mosellane mais surtout de permettre aux territoires ruraux de disposer, au plus tard en 2020, du Très Haut Débit et des services équivalents et identiques aux territoires couverts par l’initiative privée ».

?Sur la Communauté de Communes du DISTRICT URBAIN DE FAULQUEMONT

Le déploiement du réseau FttH sur la Communauté de Communes du DISTRICT URBAIN DE FAULQUEMONT se déroulera en 3 étapes, marquées par la création de 3 plaques de Nœuds de Raccordement Optique, mises en service :
• dès 2017 pour les communes de Herny et environs ;
• à compter de 2019 pour les communes de Faulquemont et environs et Longeville-les- Saint-Avold et environs.

12 000 logements de la Communauté de Communes de DISTRICT URBAIN DE FAULQUEMONT auront ainsi la possibilité de souscrire une offre THD auprès des opérateurs présents sur le réseau.

carte-fibre

Le club Vermeil

Le club Vermeil

Une semaine sur deux,les jeudis après-midi récréatifs :

Dés le 1er septembre, les membres des après-midis récréatifs se retrouveront un jeudi sur deux, à 14h au foyer rural. Au programme, jeux de société, goûter et bonne humeur !

un-bon-moment-ensemble

AG du Foyer Rural 2016

Le foyer rural a tenu son assemblée générale pour un bilan satisfaisant. Denis Pidolle, président, a donné la parole aux responsables des activités : Erwan Vilbois a présenté la section football qui compte 29 licenciés, 6 dirigeants. Il note une amélioration des structures grâce à un club house fonctionnel et au bénévolat de personnes pour l’entretien du stade et des locaux. Françoise Martinez annonce le profil de la section gymnastique : Fabienne Lombart anime bénévolement deux séances hebdomadaires pour 33 adhérentes dont la majorité provient des villages environnants. Yolande Méducin fait le point sur le club Vermeil dont les 16 membres, férus de jeux de cartes et de société, se réunissent deux fois par mois. Ce club souhaiterait s’ouvrir à de nouveaux participants. Le bilan de la location de la salle est présenté par Sophie Hentzien qui annonce son retrait de cette responsabilité. Le président reprend la parole pour énumérer les manifestations qui ponctuent l’année : Beaujolais, Saint Patrick, feu de la Saint Jean, Saint Nicolas et la fête patronale qui dégage des bénéfices. Martine Morainville, trésorière, aborde le rapport financier. Le budget est en équilibre. L’année a été favorable aux travaux et à l’amélioration des infrastructures : rampe d’accès au foyer, renouvellement de matériel, et à venir, modification des lumières de la salle. Jean-Marc Jacob, maire, souligne l’esprit de complémentarité qui unit la municipalité et le foyer, le premier achetant les matières premières et le second réalisant les améliorations.
Le foyer rural organisera une marche le 19 Février 2017, avec deux circuits de 5 et 12 km proposés. Les efforts seront suivis d’un repas à prix préférentiel.
L’assemblée générale s’achève avec le renouvellement du comité : Denis Pidolle, président, Françoise Martinez ; vice-présidente, Benoit Becker, secrétaire, Erwan Vilbois, secrétaire adjoint, Martine Morainville, trésorière et Roger Marchal, trésorier adjoint et responsable de la location de la salle.

11 novembre 2016

La journée pour Arriance

Dès 8h30, en ce matin du 11 Novembre, se sont retrouvés administrés et élus pour entretenir, embellir le village. Au programme de cette journée, un atelier bûcheronnage…

la-fin-du-saule

Le saule, à l’entrée d’Herny, a été abattu, le tronc vermoulu présentait un risque.

le-saule-3

le-saule

le-saule-4

Un atelier maçonnerie, ciment et crépi…

crepi-1

crepi2

crepi4

un atelier décoration et jardinage

un-apprenti-bricoleur

et-un-peintre

fleurs1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

homme-a-la-tronconneuse

decoration

Merci aux Arriançois d’avoir consacré, avec le sourire, du temps et de l’énergie pour le village, et ce malgré les frimas de novembre.

 

Conseil Municipal du 26 Octobre 2016

COMMUNE D’ARRIANCE


Compte-rendu des délibérations du Conseil Municipal.
Séance du 26 Octobre 2016 sous la présidence de M. JACOB Jean-Marc, Maire.

 

Point N°1 :
Renouvellement du Contrat Enfance et Jeunesse établi par la Caisse d’Allocations Familiales de la Moselle au sein de la structure périscolaire de Herny.
Après délibération, le Conseil Municipal autorise le Maire à signer le Contrat Enfance Jeunesse établi par la CAF de la Moselle au sein de la structure périscolaire de Herny à compter du 1er Janvier 2016 jusqu’au 31 Décembre 2019.
Le Conseil Municipal décide de ne pas facturer à la commune de Vatimont les frais de scolarité pour les enfants de Vatimont scolarisés à l’école d’Arriance sur la période du 1er Septembre 2016 jusqu’au 31 Décembre 2019.
Point adopté à l’unanimité.

Point N°2 :
Dégrèvement de taxes foncières pour pertes de récoltes.

Le Conseil Municipal accepte d’encaisser sur le compte de la commune deux chèques (114 euros et 108 euros) établis par le Trésor Public au titre de dégrèvement de taxes foncières consécutif à des pertes de récoltes.
Ces sommes seront reversées aux agriculteurs exploitant les parcelles communales.
Point adopté à l’unanimité.

Point N°3 :
Participation du Foyer Rural aux dépenses d’électricité.

Le Conseil Municipal décide de demander au Foyer Rural une participation à la consommation d’électricité , soit la somme de 1447.12 euros.
Point adopté à l’unanimité.

L’Aisne

Le ruisseau de l’ Aisne

le-pont-de-bois-enjambe-le-ruisseau

Principal cours d’eau qui contourne le village, le ruisseau de l’Aisne prend sa source à ARRIANCE à proximité de l’étang. Il s’étend sur 7,8km, traversant les communes d’Arriance, Herny, Adaincourt, Vittoncourt, Han sur Nied et Rémilly. Il se déverse dans la Nied. Les coordonnées géographiques de la source sont :-latitude:49°1’32’’NORD -longitude:6°29’55’’EST.

le-long-de-laisne


Le ruisseau est bordé de chaque coté de ses rives par des bandes enherbées entretenues par les agriculteurs riverains du ruisseau. Ces bandes rendues obligatoires par la Communauté Européenne pour la protection des cours d’eau ne sont ni des chemins de promenade ni des passages pour véhicules motorisés ou non.
Refuge des oiseaux, l’Aisne abrite dans ses fourrés de nombreux passereaux, mais aussi le héron et l’aigrette blanche.

laisne

Conseil Municipal du 22 Septembre 2016

COMMUNE D’ARRIANCE


Compte-rendu des délibérations du Conseil Municipal.
Séance du 22 Septembre 2016 sous la présidence de M. JACOB Jean-Marc, Maire.


Point N°1 :
Acceptation d’un chèque de la société GROUPAMA.

Le Conseil Municipal accepte le chèque d’un montant de 50.12€ de la société GROUPAMA au titre de remboursement d’une partie des frais engagés pour la vérification des extincteurs.
Point adopté à l’unanimité.

 

Point N°2 :
Contrat d’assurances des risques statutaires.

Il s’agit d’assurer les agents stagiaires et titulaires de la fonction publique territoriale œuvrant pour la commune d’Arriance. Le contrat court du 1er Janvier 2017 au 31 Décembre 2020, il est établi auprès de la société SWISS LIFE. Le Conseil Municipal autorise la Maire ou son représentant à signer les conventions afférentes au contrat et à résilier, si besoin, le contrat d’assurances statutaires en cours.
Point adopté à l’unanimité.

 

Point N°3 :
Renouvellement du Contrat Enfance et Jeunesse établi par la Caisse d’Allocations Familiales de la Moselle au sein de la structure périscolaire de Herny.

Le Conseil Municipal autorise le Maire à signer le contrat Enfance et Jeunesse établi par la Caisse d’Allocations Familiales de la Moselle au sein de la structure périscolaire de Herny à compter du 1er Janvier 2016 jusqu’au 07 Juillet 2017 (fin de l’année scolaire 2016-2017)

 

Point N°4 :
Modification des statuts du DUF en application de la loi NOTRe.

Le 13 Septembre dernier, le conseil communautaire a adopté les nouveaux statuts du District Urbain de Faulquemont. Le Conseil Municipal, après délibération et à l’unanimité, adopte les nouveaux statuts du DUF.

Arriance en fête- 2016-

Pari gagné pour la Fête du Village

Ambiance, animations en tous genres, restauration, tous les ingrédients étaient là pour une fête réussie. Le samedi soir les villageois se sont retrouvés autour d’une table…

rencontres-autour-de-la-restauration

Du brasier est apparue la sorcière, en sursis depuis la Saint Jean !

le-feu

La chaleur a fait reculer le public.

public

Dimanche matin, aux aurores, le vide-grenier s’installe…

vide-grenier

A son départ, en début d’après-midi, les Olympiades prennent le relais.

la-course-en-sac

La course en sac,

les-charpentiers

Savez-vous planter un clou…à la mode de chez nous !

les-tirs

Oh hisse !

autres-tirs

Il faut un tir précis pour gagner,

 

la-poutre

et ne pas glisser sur la poutre.

la-gouttiere

Les gouttières qui fuient…Quelle aubaine par cette chaleur !

extraterrestres

Est-ce une invasion d’extraterrestres ?

 

En foulant la Voie Romaine

voir-romaine

Bâtons de marche en main, je m’engage dans la rue nommée Voie Romaine. Sur le ban d’Arriance, elle dessert quelques habitations, puis l’asphalte laisse la place au chemin de terre emprunté par les marcheurs et les engins agricoles. Ce tronçon de chemin appartient à la Voie Romaine reliant Metz à Keskastel, dans le Bas-Rhin. Large de 6 à 12 mètres suivant l’importance de la voie, celle d’Arriance mesurait 8 mètres et serait une ‹‹viae vicinales››. Tracées en lignes droites, les voies furent construites par les Romains pour relier plus rapidement les différentes villes de l’empire. Actuellement, ce sont les tracteurs aux remorques chargées de rouleaux de paille qui battent, non pas le pavé de la Voie Romaine, mais la terre argileuse où les ornières se creusent, marquées encore de l’humidité des pluies de printemps. Une haie vive, refuge des passereaux, sépare le chemin des parcelles cultivées. Encore quelques pas avant le passage à niveau. Celui-ci franchi, la Voie Romaine disparaît au profit des cultures, il faudra traverser ou contourner le champ pour retrouver, au sommet du coteau, un tracé dans les bosquets. La Voie descend en pente douce pour franchir la départementale 910 entre Mainvillers et Many, à la hauteur de la chapelle de la Visitation. Je m’arrête sur les ‹‹ Hauts d’Arriance›› qui offre une vue plaisante, à chaque pas, le paysage change, les lignes courbes dessinent des touches de couleurs, le blond doré des épis mûrs, la nuance pain d’épices des chaumes, le vert des pâturages, celui plus foncé des bois, le marron des parcelles labourées. Car Voie Romaine et agriculture sont intimes, la Voie est souvent le seul accès aux parcelles, les ponts sous la voie ferrée ne permettent pas le passage des engins. Un champ moissonné est vite récolté, puis retourné, la terre n’attend pas, et l’homme qui s’en nourrit abat un travail considérable, les phares des moissonneuses-batteuses vont balayer les champs jusqu’au petit matin.

palette-des-cultures

moissons

Conseil Municipal du 7 Juillet 2016

COMMUNE D’ARRIANCE
Compte-rendu des délibérations du Conseil Municipal.
Séance du 7 Juillet 2016 sous la présidence de M. JACOB Jean-Marc, Maire.


Point N°1 :
Demande de subvention à Mme Paola Zanetti, députée de la Moselle, au titre de la réserve parlementaire en vue de financer le remplacement des lampes de l’éclairage public.
Après délibérations, le Conseil Municipal décide de remplacer les lampes de l’éclairage public par des lampes LED 55W équipées de driver programmable permettant un abaissement de la puissance la nuit, pour montant de 15 554.52 HT. Ces travaux seront réalisés en 2017 et inscrits au budget primitif 2017.
Une demande de subvention a été déposée auprès de Mme Paola Zanetti, députée de la Moselle, au titre de la réserve parlementaire.
Le plan de financement se présente comme suit :
Dépenses HT : Achat de lampes éclairage public 15 554.52€ 

Recettes : Dotation aménagement commun 5 385.00€
Réserve parlementaire 7 000.00€
Reste à charge de la commune 3 169.52€

Point adopté à l’unanimité.

Point N°2 :
Affectation du solde de dotation d’aménagement communautaire 2015/2017.
Le Conseil municipal décide d’affecter la dotation d’aménagement communautaire 2015/2017 de 5385€ à l’achat de lampes pour l’éclairage public d’un montant de 15554.52€.
Point adopté à l’unanimité.

Point N°3 :
Acceptation d’un don du Foyer Rural.
Le Conseil Municipal accepte un don de 6000€ du Foyer Rural d’Arriance à la commune d’Arriance.

Point N°4 :
Acceptation d’un chèque émis par le Trésor Public.
Le Conseil Municipal accepte un chèque de 182€ émis par le Trésor Public au titre de dégrèvement sur la taxe foncière 2015 pour pertes de récoltes. Ce dégrèvement revenant aux différents exploitants des terres communales sera déduit aux locataires sur le produit de la location 2016.

Point N°5 :
Informations sur les écoles du RPI et sur le périscolaire.
M. le Maire annonce les effectifs scolaires de la rentrée 2016-2017 et évoque le projet de fermeture de l’école élémentaire de Vatimont au sein du RPI (Regroupement pédagogique intercommunal)
Le fonctionnement de la structure périscolaire est présenté, une décision sur l’éventuel renouvellement du contrat enfance jeunesse sera prise par le Conseil Municipal en septembre prochain.

La gymnastique

Dernière séance pour le club de gymnastique.

marche-en-soiree

Avant la coupure estivale, le club de gymnastique s’est offert une marche dans la campagne.

A la douceur de la soirée se joignent les moments de convivialité. Autour d’une table sont évoquées les activités du club.

le-reconfort

La gymnastique rassemble 36 adhérentes qui se retrouvent ou le lundi matin ou le mercredi soir autour de Fabienne. Fabienne a été formée grâce à la fédération départementale des Foyers Ruraux en 1999 et depuis elle assure bénévolement les séances de gymnastique d’entretien : étirements, assouplissement, musculation, relaxation… La séance d’une heure se scinde entre la gymnastique au sol et une activité au rythme plus soutenu. Du village, on compte Françoise, Marine et Simone, les autres membres proviennent des environs. Avec les beaux jours, l’extérieur est privilégié et la marche, à laquelle peuvent s’associer les maris, sollicite autant les muscles.

dans-une-ambiance-amicale

Avant de se retrouver en septembre, les adhérentes ont voulu exprimer leur reconnaissance à Fabienne, pour son bénévolat sans faille et son sourire qui accompagne chaque séance.

apres-leffort